Echec scolaire chez l’enfant

Qu’est-ce qu’un échec scolaire et pourquoi les difficultés de votre enfant à l’école ?

Quelles en sont les causes, les origines du problème. Un échec scolaire peut être mesuré par des notes très inférieures à la moyenne de la clsse ; si elles sont très basses sur cette échelle – cela peut signifier qu’il/elle a échoué à l’école. Les origines peuvent être les suivantes :


  • Malheureusement, votre enfant peut être désavantagé sur le plan scolaire parce qu’il souffre d’un trouble de l’apprentissage non diagnostiqué (dyslexie). Les difficultés causées par ce trouble lui rendent la vie scolaire difficile et l’amènent à prendre du retard très tôt.
  • Votre fils a du mal à comprendre la lecture ; il oublie rapidement des choses même lorsqu’on lui laisse du temps pour les mémoriser ; il a du mal à suivre les étapes correctement – ce sont tous des signes courants de problèmes de type TDAH/ADD combinés (trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité). Si vous remarquez l’un de ces symptômes, veuillez nous contacter immédiatement !
  • L’école est ennuyeuse, et il ne trouve aucun intérêt à ce qu’on lui enseigne. Il se décourage à mesure que sa motivation diminue ; les enseignants ne sont pas gentils et le harcèlent, ce qui alimente des sentiments encore plus négatifs envers l’apprentissage, ce qui provoque la peur et la frustration lorsqu’on essaie de nouvelles choses parce que c’est difficile pour leur enfant qui a déjà été victime d’intimidation dans un autre cadre – maintenant, cela s’est installé en lui encore plus qu’avant, ce qui fait que tout semble beaucoup plus difficile que nécessaire, avec peu de résultats, sans espoir.

En résumé, l’échec scolaire peut avoir differentes sources. Il n’est pas rare de voir des enfants se détourner complètement de l’éducation.

Lorsque cela se produit – et cela arrive plus souvent qu’on ne le pense – les problèmes qui se posent se combinent souvent en une seule problématique: les difficultés à étudier ses leçons ainsi que la procrastination pour faire les devoirs parce que ces tâches ne semblent pas assez stimulantes .

Rien que pour ces raisons, les enseignants devraient travailler en étroite collaboration avec les parents lors des consultations afin que les trois parties aient l’occasion de partager les responsabilités concernant la meilleure façon de traiter les solutions potentielles telles que l’embauche de tuteurs/soutien à la maison si nécessaire.

Les parents font souvent appel à un psychologue lorsque leur enfant a des difficultés en classe. Le Centre Médico Psychologique, ou CMPP, peut s’avérer néfaste tant pour l’élève que pour ses parents car il ne correspond pas toujours à ce qu’ils souhaitent pour eux-mêmes.

Dans les faits, « la plupart des enseignants » renverront les familles des élèves qui ont des difficultés avec le travail scolaire/les problèmes académiques à consulter des psychologues ; cependant, cela peut conduire dans une impasse.

Le CMPP est une psychothérapie bien établie mais controversée pour les consultations mère/enfant. Alors que 90% de la pratique implique la psychanalyse, ces séances se résument souvent à faire sentir à l’un des parents qu’il se sent coupable ou qu’il n’a pas consacré assez de temps au développement de son enfant parce qu’il était trop occupé à travailler à l’extérieur de la maison (ou à faire des choses comme le ménage) pendant les années d’enfance ; nous insistons également dans les cas où l’échec scolaire se produit de réaliser un diagnostic avec un neuropsychologue éducatif spécialisé uniquement dans le diagnostic des troubles de l’apprentissage !

Avec les résultats de ce bilan neuropsychologique (ou test de QI pour enfant), vous pouvez alors analyser clairement toute situation et mettre en place des solutions adaptées à votre enfant. Dans tous les cas, il est indispensable d’impliquer également un membre de son équipe éducative à l’école car un refus de sa part pourrait le conduire ailleurs s’il refuse de coopérer avec nous !

Afin de s’assurer que votre enfant puisse apprendre dans un environnement sûr, il sera nécessaire que vous et l’enseignant/le psychologue scolaire vous rendiez sur son lieu d’enseignement actuel. De cette façon, des ajustements peuvent être faits progressivement sur la façon dont il apprend le mieux par le biais de l’orthophonie ou de la psychomotricité, en fonction de ce dont ils ont besoin spécifiquement de sa part, tout en mettant en place leur Plan d’accompagnement personnalisé (PAP).

Afin d’éviter des revers à l’école, il est important que le trouble d’apprentissage de votre enfant soit reconnu et soutenu le plus tôt possible après un changement.

En cas de transition importante (comme le passage en CP ou en 6ème ou en seconde), vous avez besoin d’un soutien personnalisé pour répondre à ses besoins dans toutes les matières afin d’éviter les lacunes, car cela pourrait l’amener à ne pas progresser.

Un enfant qui ne réussit pas en classe malgré un travail acharné doit s’interroger et être honnête avec lui-même sur les raisons de cet échec.
Il doit se demander : « Qu’est-ce que mes professeurs attendent de moi ? Pourquoi est-ce que j’étudie ? ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *